Entretien

Planter un arbre est un magnifique geste pour l’environnement et pour la postérité. De plus, une fois bien établi, un arbre ne nécessite aucun soin particulier. Cependant, le jeune arbre fraîchement planté, lui, requiert quelques soins afin de survivre à ses deux premières années de vie en terre et de s’implanter correctement.

Arroser

Un arrosage régulier est essentiel au cours des deux années suivant la plantation d’un arbre. Il faut imbiber le sol et la cuvette de plantation, ce qui permet à l’eau de rester à proximité de l’arbre et de pénétrer dans le sol en profondeur. L’arrosage en période de sécheresse ou de grande chaleur est encore plus important. On conseille d’arroser environ une fois par semaine, mais en laissant bien sécher la surface du sol avant d’arroser à nouveau.

Tuteur

L’ajout d’un tuteur n’est pas obligatoire, mais elle est conseillée lorsque l’arbre est planté dans un endroit venteux ou qu’il est de grande dimension et porté à renverser sur le côté. On installe le tuteur du côté sud afin de contrer les vents forts qui arrivent habituellement du sud-ouest. L’attache doit être installée à l’extrémité du tuteur et doit être conçue de manière à empêcher le tronc de se heurter sur le tuteur. On retire le tuteur après la première année ou la seconde année de culture.

Désherber

Pour les petits arbres, le désherbage aux alentours des plants est essentiel afin de permettre aux jeunes arbres de profiter d’un plein ensoleillement et d’espace pour se développer avec aisance. Aussi, l’arrachage manuel des mauvaises herbes limite la compétition pour les éléments nutritifs du sol. Enfin, l’ajout d’une généreuse épaisseur de paillis limite grandement la croissance des mauvaises herbes.​

Ajouter du 
paillis

Le paillis joue la double fonction de conserver l’humidité du sol et de fournir une partie des éléments nutritifs en se décomposant. C’est pourquoi on préfèrera les paillis qui se décomposent rapidement comme les branches ou les écorces de cacao. On applique environ 10 cm à 15 cm de paillis à la base de l’arbre en prenant soin de dégager le tronc.

Fertiliser

En général, l’ajout de compost, de mycorhizes ou de tout autres amendements au moment de la plantation suffisent pour combler les besoins d’un arbre. Éventuellement, celui-ci trouvera tous les éléments nutritifs pour croître à même le sol existant. L’ajout d’engrais est donc peu conseillé.

Tailler

Protection hivernale

Pour protéger les racines de votre arbre lors de l’hiver, assurez-vous que la base de l’arbre soit recouverte de neige. De plus, durant les 3-5 premières années, il est conseillé d’installer un protecteur contre les rongeurs à l’automne et d’enlever celui-ci au printemps.

En principe, les arbres achetés dans des pépinières spécialisées ont déjà reçu une première taille de formation qui assure à l’arbre de développer un tronc central unique et des branches bien disposées. S’il est nécessaire de tailler quelques branches cassées ou mal positionnées, on effectuera cette taille de préférence avant la plantation, puisqu’il est facile d’avoir accès au sommet de l’arbre. Pour les tailles plus complexes, il est conseillé de faire appel à un expert, afin de réaliser des coupes qui ne blessent pas l’arbre et qui favorisent sa croissance.